La Foire aux questions Petite Source

Question: Peut-on mettre un maillot de bain bouée et un maillot de bain anti fuite, pour un bébé qui vient de naître dans une liste de naissance? Ou les offrir en cadeau d'anniversaire ?
Réponse: Petite Source est heureuse de présenter ses articles pour les bébés nageurs destinés à combler les attentes, le bien-être et la sécurité des petits, tout en rendant leurs mamans sereines devant les dangers de la piscine.
Vous désirez une liste de naissance originale ou offrir un cadeau d'anniversaire pratique, vous êtes en manque d’inspiration, adoptez nos maillots anti fuite, nos maillots de bain bouées, nos t- shirt et combinaison anti UV, casquette et chapeaux anti UV assorti sans oublier la gamme beachwear.

Question: Maillot de bain anti-fuite Petite Source lavable où maillot couche jetable?.
Réponse: Pour choisir, il faut avoir des éléments informatifs pour imaginer les réponses les plus adaptées à vos besoins et à vos attentes. Pollution Un maillot couche bébé nageur jetable met entre 300 et 500 ans pour se décomposer et souvent davantage car avant de sortir de la piscine vous le jeter dans un sac plastique à couche! N’oubliez pas que les sites d’enfouissement sont saturés et que les fumées des incinérateurs posent problèmes. Mais peut-être que bientôt au nom du progrès verrons-nous des maillots couche contenant une substance chimique qui accélère sa décomposition, un peu comme un produit frais qu’il faudra utiliser rapidement. Il faudra faire attention aux dates de conservation de ce nouveau produit biodégradable qui pourra être vendu comme les yaourts et qu’il faudra mettre au réfrigérateur? Un maillot couche bébé jetable enfoui sous terre arrive à contaminer les nappes phréatiques. En fait les maillots couche jetables devraient dans les meilleurs des cas être ramenés à la maison pour être vidées dans les WC et nettoyées de leurs grosses commissions avant de les jeter. Combien de maman le font? En cette période de principe de précaution, sachez que des virus peuvent survivre dans les grosses commissions jusqu’à 15 jours. A ce titre l’OMS demande de cesser le rejet des matières fécales dans les décharges. La fabrication et l’utilisation des maillots jetables utilisent 3 fois plus d’énergie, 5 fois plus de matières première non renouvelables et 60 fois plus de matières renouvelables que les maillots de bain couche lavables Petite Source (source : bestfootforward.com et wen.org.uk) Les maillots de bain couche bébé jetables produisent 2 fois plus d’eau usée (au moment de la fabrication) et 50 fois plus de déchets solides que les maillots de bain couche lavable Petite Source. A ce titre pour un environnement meilleur, pour la qualité de vie de nos bébés et des générations futures, il faut modifier notre mode de vie. Les couches jetables sont néfastes à l'environnement. Il est à noter que les maillots de bain couche bébé jetables sont faits à partir de pulpes de papier, de plastique et de matières super absorbantes chimiques. Peut-être est-il plus hygiénique et moins dangereux pour la santé de bébé d’utiliser des maillots couche lavable Petite Source qui exclut tout contact avec des produits chimiques dont personne ne connaît les conséquences sur l’épiderme de bébé. Aux Etats-Unis, en Suisse, en Allemagne tout ce qui touche la santé et l’environnement est pris en considération. Pour certains pays, les problèmes ne s’arrêtent pas à la frontière (comme pour les nuages radioactifs de Tchernobyl). La publicité vante les vertus des maillots de bain couches jetables (ainsi que des couches jetables par ailleurs) pour un bébé au sec et heureux. Êtes-vous persuadé qu’un maillot de bain couche jetable gonflé de produits chimiques apporte le bonheur ? Mais il ne faut jeter la pierre à personne. Les uns trouvent leur bonheur dans ce qu’ils nomment «le progrès», ce que d’autres appelleront la fuite en avant dans l’artificiel. Greenpeace a trouvé le poison hormonal TBT (tributyrine d’étain dans les couches jetables)(dossier de presse du15 mai 2000,info de presse du 15 mai de Greenpeace Allemagne, article du Weltspiegel du 13 mai 2000 et article de Further Nachrichten.) Il est à noter que c’est une des raisons pour lesquelles beaucoup de sages-femmes et de pédiatres déconseillent l’utilisation de couches jetables à bas prix du fait d’un cahier des charges beaucoup moins contraignants, de la mauvaise qualité et de l’utilisation de grandes quantités de produits chimiques lors de leur fabrication qui conduit à de gros problèmes d’irritations des fesses des bébés. Le TBT Tributyrine) est un composé d’organo-étains utilisés dans la peinture des coques de bateaux pour empêcher la croissance des algues et des coquillages. Dissout dans la mer, on le retrouve ensuite dans une grande quantité de produits. Le TBT est une substance nocive qui nuit au système immunitaire de l’homme et endommage son système hormonal. Il y en a peut-être suivant le même principe de fabrication dans le maillot de bain anti fuite jetable. L’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) a placé la dose maximale tolérable pour un adulte d’un poids moyen de 60 Kilo à 15 microgramme. Cette valeur indicative a été basée sur des recherches effectuées sur des ouvriers de chantier naval exposées quotidiennement aux peintures pour les coques de bateaux contenant du TBT (c’est dire que ce produit a été étudié par des experts médicaux et qu’il a fait l’objet d’un protocole d’analyse rigoureux et précis). Comment le TBT se retrouve dans les couches jetables ? En fait les mêmes études menées par Greenpeace et Wen ont prouvé que le TBT est utilisé comme catalyseur pour la fabrication de certains plastiques et comme stabilisateur dans le PVC. Fesses Irritées. La grande préoccupation des parents restera toujours les irritations cutanées des bébés. Les dermatologues sont confrontés à cette situation 12 à 15 % des bébés qui souffrent d’eczémas doivent plus que les autres faire attention que les autres enfants. Lorsqu’ils portent des maillots sur la plage ou lorsqu’ils se baignent ils doivent éviter de porter certains maillots ou couches jetables (gigoter et transpirer toute la journée enveloppé dans un « emballage » plastique même si bébé est au sec grâce à la chimie c’est un rêve ou un cauchemar ? D’autre part, parmi les produits potentiellement problématiques les lingettes humides de nettoyage tellement pratique pour changer un bébé lorsque l’on voyage ou que l’on est hors de chez soi sont moyennement appréciées par les dermatologues. Cette petite lingette qui est humide, si elle reste à l’intérieur de l’emballage sans moisir, c’est que bien sûr il y a un produit chimique qui fait office de conservateur. En fait la plupart de ces lingettes contiennent des dérivés formolés, à des taux qui sont tout à fait autorisés, même en dessous du taux autorisé, mais chez des enfants à eczémas les irritations seront assurées. Conclusions. En vous donnant toutes ces informations sur la chlora mine et sur le TBT, nous ne cherchons pas à paniquer les parents, mais ceux-ci doivent savoir que les scientifiques étudient les risques engendrés par l’exposition des jeunes enfants aux produits toxiques. Et selon les sages principes de précaution, les parents ne pourront pas nous reprocher de ne pas avoir attiré leur attention sur l’importance de minimiser l’exposition à ces produits toxiques au cas où certaines craintes seraient fondées. Pour notre part nous fabriquons et commercialisons des maillots de bain couche conseillées pour les bébés nageurs lavables ce qui représente une alternative plus sûr, moins couteuse et moins polluante. Cela nous semble le bon sens. Notre but n’est pas de prendre parti et/ou participer à un débat scientifique très pointu. Notre volonté est que les scientifiques poursuivent leurs travaux pour rassembler et obtenir de manière objective et selon un protocole reproductible des réponses claires à des questions précises. Pour élargir le débat sur les problèmes des chlora mines dans les piscines, il est à noter que l’INRS (l’Institut Nationale de Recherche sur la Sécurité ) a enregistré ces dernières années un nombre important de demandes de travailleurs (voir de sportif de haut niveaux) dans des lieux aussi divers que les piscines ou l’industrie agroalimentaire qui utilisent le chlore et ses dérivés et qui font état le plus souvent d’irritation oculaires et respiratoires.(Par ailleurs des analyses de concentration en chlora mines, aldéhydes, phénol et halo formes des atmosphères de 13 piscines avaient déjà fait l’objet de publication dès 1994 (mille neuf cent quatre-vingt-quatorze) toujours par le même INRS ). Il convient donc de rester vigilant ; d’analyser avec prudence les informations sur la toxicité et de connaître les mesures appropriés pour protéger les bébés et les adultes (c’est une chose peu connue, mais il faut savoir que dans les maisons de retraites, environ 60% des personnes qui y sont soignées portent des couches culottes, qui sait s’il n’est pas amené à porter des couches un jour.) Si certains fabricants ont à ce jour changés la composition des couches culottes jetables, pour supprimer le TBT c’est bien la preuve qu’il se passait quelque chose de bizarre et que le consommateur est de plus en plus averti.

Question: Au cours d'une séquence de Bébé nageur, comment porter son enfant dans l'eau.
Réponse: Tout simplement en position verticale, face à face ou dos à son papa ou sa maman. Papa ou maman tient bébé sous les aisselles, les paumes des mains ouvertes entourant le thorax et l’eau doit bien recouvrir les épaules de bébé afin qu’il ressente les bienfaits de l’eau sur l’ensemble du corps. Cette position va aider votre bébé à se sentir en sécurité et surtout lui laisser une grande liberté de mouvements de ses quatre membres et de la tête. Ce portage en position verticale devra être conservé jusqu’à l’âge où l’enfant sera en mesure d’organiser lui-même ses déplacements horizontaux ou verticaux. La présence sécurisante et affectueuse d’un des parents est nécessaire pour qu’il puisse faire connaissance avec le milieu aquatique. Les découvertes (contacts, reflets etc. …..) et les jeux seront possibles car les parents porteront le bébé dans l’eau. Celui qui éprouve des craintes face à l’inconnu aura besoin d’être sécurisé et mis en confiance. Cela peut se faire par un portage "corps à corps ", mais aussi par des regards, des paroles rassurantes et des câlins. Cette phase d’échanges se répétera à chaque fois que le bébé en éprouvera le besoin. Ceci permet aussi de commencer les séances en douceur, de se sécuriser après une prise de risque ou encore de se reposer après des séquences de jeux très attractives. Les parents peuvent aussi proposer des supports variés (tapis, frites en mousse, radeaux ….) qui créent de nouvelles situations de jeux adaptées aux capacités de l’enfant. Les moments d’échangent dans l’eau peuvent apporter beaucoup de joies et de plaisirs si l’on pense bien à respecter le mode d’évolution de chaque enfant. Tout ceci apparaitra petit à petit au gré de ses intérêts du moment et de sa volonté d’utiliser l’eau dans ses jeux. Enfin bien évidemment, n’oubliez jamais de mettre à votre enfant un maillot bouée Petite Source, avec ou sans maillot de bain couche Petite Source et ceci même si vous êtes avec lui dans l’eau. Avec tous ces ingrédients à vous maintenant d’aménager ces moments pour le plaisir de ceux qui grandissent sous vos yeux et, nous l’espérons, pour votre plaisir également.

Question: Comment choisir la bonne piscine pour pratiquer cette activité d’éveil aquatique?.
Réponse: Avant toute chose lorsque vous inscrivez votre enfant, veillez à ce qu’il soit avec des élèves du même âge. L’approche pédagogique n’est pas la même, pas question de mélanger petits et grands. L’activité a lieu le matin car l’eau a été régénérée de la veille toute la nuit et montée en température à 31/32°. L’eau est reconnue comme un élément fondamental dans le développement psychomoteur de l’enfant. L’enfant qui a grandi pendant neuf mois dans le milieu liquide, lorsqu’il vient au monde, possède des réflexes de nage. Dés que vous le plongerez dans l’eau, il s’y sentira bien. Il y retrouve des sensations affectives sécurisantes. L’univers aquatique est un élément naturel particulièrement favorable à son éveil sensoriel et moteur. Se baigner, s’immerger dans un bassin permet au bébé de découvrir ses capacités sensorielles et motrices. Il apprend à avoir confiance en lui. Tous ses repères posturaux sont complètement remis en question à sa plus grande joie puisque cette perte de repère s’inscrit plutôt dans espace de liberté. Le nombre de personnes est limité, un seul adulte à la fois se trouve dans l’eau. Vous pouvez sans problème alterner en cours de séance. Les deux parents doivent être en maillot de bain (pas de short, caleçon, maillot de bain long). Le parent dans l’eau porte obligatoirement un bonnet. 1°) Assistez à un cours, pour vous rendre compte de l’ambiance, du niveau et de la façon dont la leçon se déroule. Vous saurez d’emblée si vous avez envie d’y participer. 2°) Observez le moniteur pour voir s’il : - s’implique dans le partage de son savoir, - communique son enthousiasme, - motive « ses » troupes. Il est important que le moniteur établisse une relation de confiance avec les parents du bébé nageur, pour mieux connaître leur rapport avec l’eau et le caractère du bébé nageur. A la fin du cours, étudiez son écoute et sa disponibilité : même brièvement, il doit répondre avec sérieux et intérêt aux questions posées. 3°) Vérifiez qu’avant le début de la séance tout est rangé, parfaitement propre, tous les accessoires doivent être en bon état et préparés en nombre suffisant. L’équipe pédagogique doit avoir une tenue réglementaire impeccable et être reconnaissable au premier coup d’œil. 4°) Assurez-vous que tout est propre et en bon état. L’état des vestiaires et des douches ne trompe pas, sans eau stagnante devant les douches. Pour les adultes, il est obligatoire de passer entièrement sous la douche (cheveux compris). Dans les vestiaires, il doit y avoir des bancs, des placards équipés de cadenas ou de clés et des séchoirs à cheveux, conformes à la législation. Les vestiaires ne seront utilisés que par l’adulte. L’enfant sera déshabillé près du bassin à l’emplacement prévu à cet effet. Pour le parent seul avec son bébé, des sièges enfants sont installés dans certaines cabines et sont à votre disposition pour asseoir l’enfant le temps de votre déshabillage: restez vigilant et pensez à attacher votre enfant. Vous pourrez donner à manger à votre enfant à l’intérieur du vestiaire à la fin de la séance. 5°) Regardez le pédiluve s’il est impeccable. Au passage entre les vestiaires et les plages, vous remarquerez un petit bassin. C’est la dernière barrière entre le sol des vestiaires (souillés par les chaussures) et le bassin (lieu où votre bébé va évoluer). Ce bassin étant l’ultime barrière de « protection » n’hésitez pas à y passer les deux pieds. 6°) Assurez-vous de la propreté des plages. Arrivée sur la plage, des tables avec des tapis à langer sont à votre disposition. Ce sera l’emplacement du déshabillage des bébés. Utilisés les poubelles pour les couches, bouts de cotons, mouchoirs, sparadraps etc.…Les tapis sont et devront restés propres entre chaque groupe de mamans pratiquant cette activité. Evitez de donner à manger sur la plage. Les petits pots en verre peuvent produire des éclats s’il y a de la casse, les biscuits et gâteaux laissent toujours des miettes difficiles à ramasser et pouvant être emmenées dans l’eau. Des pots hygiéniques sont aussi disposés près du lieu de déshabillage et prés du lieu de baignade. Dès que bébé maîtrise la position assisse, il devra systématiquement passer au pot avant, pendant et après la séance (le contact de l’eau peut déclencher l’envie et pendant la baignade, bébé avale plus d’eau que l’on pense). Vous comprenez là, la nécessité d’utiliser nos slips anti fuites Petite Source qui sont water proof, avec une doublure étanche Sanitized, ayant la possibilité d’être baissés et remontés autant de fois que vous le désirez ce qui ne peut être le cas avec une couche culotte. 7°) Remarquez le déroulement de la séance. Si vous êtes en avance à la séance ou obligée de patienter sur le bord du bassin, profitez de ce temps pour promener bébé autour du bassin afin de lui faire découvrir la piscine sous un angle différent (son espace de jeu n’est pas uniquement l’eau). Un seul des parents pourra accompagner bébé dans l’eau. Si l’autre parent veut assister à la séance; il pourra le faire en restant sur le bord à condition d’être en tenue de bain. Il peut être toléré un membre de la famille en visite (grand parent, oncle ou tante ou une personne qui veut découvrir l’environnement pour y emmener plus tard son bébé) que pour une durée de 10 minutes sur la plage que ce soit en maillot de bain ou habillé (mais au moins pieds nus) du fait de sa non inscription. Pour des raisons d’hygiènes (l’eau étant à température élevée) l’équipe pédagogique ne peut multiplier l’effectif de bébé que par deux et donc accepter un seul parent pour calculer la fréquentation maximale. Accepter les deux parents dans l’eau serait équivalent à multiplier par trois l’effectif des bébés. Et l’équipe pédagogique ne pourra pas garantir une hygiène parfaite dans de telles conditions d’utilisation. Pour les mêmes raisons elle ne pourra accepter la présence dans l’eau d’un frère ou d’une sœur ou de quelconque autre membre de la famille. Tout comme les membres de la famille en visite, le frère ou la sœur du bébé nageur ne seront tolérés sur le bassin à titre exceptionnel. L’équipe pédagogique n’étant pas là pour s’occuper de la surveillance des frères et sœurs, du bébé, qui resteraient autour du bassin, il ne peut être que conseillé de laisser en garde les frères ou les sœurs sachant comme il est frustrant d’assister à une baignade sans y participer. Pour le bébé nageur le port du slip anti fuite Petite source est obligatoire, le problème du "caca dans l’eau" peut se présenter (le bébé ne contrôle pas toujours ses sphincters). N’oublier pas de moucher l’enfant, avant, pendant, et après la séance ainsi que de lui sécher les oreilles au moment de l’habillage, de nombreuses "rhinos", sinusites otites seront ainsi évités.

Conclusion : TOUTES CES CONSIGNES PEUVENT APPARAITRE LOURDES POUR UNE PREMIERE APPROCHE DE L’ACTIVITE. ELLES FONT PREUVE D’UN SIMPLE BON SENS. NOUS NE POUVONS RIEN NEGLIGER LORSQU’IL S’AGIT DE LA SANTE DE BEBE. L’HYGIENE EST L’AFFAIRE DE TOUS, LES QUELQUES CONTRAINTES QU’ELLE IMPOSE SERONT RECOMPENSEES PAR LE PLAISIR QUE PRENDRA EN TOUTE SECURITE BEBE. L’EQUIPE PEDAGOGIQUE SOUHAITE QUE CES CONSIGNES VOUS AIDE A ABORDER L’ACTIVITE DANS LES MEILLEURES CONDITIONS ET SE TIENNENT A VOTRE DISPOSITION POUR TOUS RENSEIGNEMENTS COMPLEMENTAIRES OU SUGGESTIONS. VOUS POURREZ VOUS FIER A CES QUELQUES CRITERES SUCCINCTS POUR CHOISIR LA PISCINE, OU AMENER VOTRE BEBE.

Question: Bébé nageur et les otites.
Réponse: Votre enfant se plaint de démangeaisons à l’oreille, après une séance de natation. Il est fort à craindre qu’il s’agisse de l’otite externe ou otite du baigneur. Bénigne elle nécessite une consultation médicale et un traitement approprié du conduit auditif externe qui est infecté. L’infection se traite avec des gouttes de solutions antibiotiques, évidemment la baignade est interdite, le temps que l’oreille soit guérie. Règles à suivre pour que bébé ne développe pas (ou plus) une telle otite : -Bien sécher les oreilles après chaque baignade et éviter de nettoyer les oreilles avec un coton tige afin de ne pas enlever le précieux cérumen, qui protège le canal auditif et joue un rôle de protection. -Ne jamais utiliser des gouttes pour l’oreille sans l’avis du médecin. -Garder les oreilles sèches. Après la douche ou la baignade prendre soin de bien égoutter le conduit auriculaire en penchant la tête de côté (en sautant sur un pied et en se penchant pour les plus grands). -Utiliser des bouchons d’oreilles pendant le cours pour éviter que l’eau ne pénètre dans le conduit auditif externe. -La solution la plus simple et la plus efficace est tout simplement le port du bonnet de bain qui couvre évidemment les oreilles (éventuellement associé avec des boules Quiès qui se vendent en pharmacie, pour le bébé nageurs plus fragiles).

Question: Les Bébés sont-ils les seuls à bénéficier de cette activité d'éveil?.
Réponse: Au vue du courrier que nous recevons, nous nous rendons compte que ce ne sont pas uniquement les bébés les seuls bénéficiaires de cette activité d’éveil. Au fil du temps, et des rencontres sur les forums bébés nageurs, autour des bassins des piscines …….les mamans ont véritablement sympathisées les unes avec les autres, plus avec les unes qu’avec les autres…………… Bref un courant de sympathie où elles ont partagé leurs déceptions leurs angoisses, leurs enthousiasmes, leurs plaisirs, leurs satisfactions. Au fil du temps les mamans sont devenus si soudés et si proches les unes des autres que certaines ont franchi le pas et se sont retrouvés dans d’autres activités avec leurs époux et compagnons respectifs. Ce sont de véritables communautés de mamans qui se retrouvent avec beaucoup de plaisirs où dans un cadre informel elles discutent de la conception de bébé, de la fertilité , de leur libido, des conséquences sur leur relation sexuelle, mais aussi de la FIV, de l’adoption, des maladies infantiles, de l’éveil et de la croissance de bébé, de la vie de couple, des coups de gueule, des astuces pour s’organiser mieux, comment assumer leur rôle de mère et d’épouse , de leur travail, de leur logement, de leur vacance ……. bref de la vie. Au-delà des tabous et sans craindre le jugement d’aucune d’entre elles, les mamans se sont aussi construites.

Question: Suite à la séquence du Journal Télévisée de ce jour mardi 24 janvier 2006 et devant l’afflux d’appels téléphoniques sur notre standard où une légère confusion chez les mamans des bébés nageurs s’est installée, nous nous permettons de faire le point dans la limite de nos connaissances.

Réponse: Avant toute chose, et pour apaiser les mamans, ce ne sont pas toutes les piscines qui sont concernées, mais celles qui sont traitées au Chlore. L’étude a été menée par une équipe Belge de l’Université de Louvain. Elle tendrait à démontrer que les bébés nageurs dans les piscines au chlore souffriraient deux fois plus que les autres d’asthme et de bronchite. La natation est un sport de plus en plus populaire sans compter que l’apprentissage de la natation réduit les risques de noyades. La fréquentation des piscines est de plus en plus précoce, et un nombre croissant de familles aisées disposent aussi de piscines privées parfois couvertes offrant à de très jeunes enfants des possibilités illimités de natation. Cet engouement dans la construction des piscines, l’augmentation de la température de l’eau et l’absence de normes et même de contrôles chez des particuliers ont vraisemblablement contribué à augmenter l’exposition des enfants aux produits de chloration dans l’ait et l’eau des piscines intérieures. Le Directeur de recherche national de la recherche scientifique que nous avons vu dans l’interview a parlé des risques de chloration en piscine pour les jeunes. En réagissant avec les matières organiques produites par des personnes qui sont dans l’eau (urine, sueur, squames, cosmétiques ;;;) l’acide hypochloreux forme des sous-produits de chloration qui peuvent s’accumuler dans l’eau (d’abord il y aura dans l’eau du NH2CL (monochloramine) puis du NHCL2 (dichloramine), puis le dichloramine qui est dans l’eau formera le NCL3 le trichoramine qui est un gaz contaminant qui ira dans l’air des piscines fermées. Son équipe a observé que ce gaz le trichloramine est un irritant des muqueuses et voies respiratoires qui ont entrainées des lésions ou pertes de 20 % des cellules de Clara. Ces cellules de Clara sont des cellules souches de l’épithélium respiratoire qui secrète des protéines anti-inflammatoires. Logées dans les broncho-terminales, elles ont pour fonction de protéger et de réparer les poumons. Les enfants atopiques (ou présentant une prédisposition) sont encore d’avantages concernés car la trichloramine semble agir comme un adjuvant et favoriser l’apparition d’asthme. En fait il faudrait plutôt parler eczéma constitutionnel ou eczéma atopique du nourrisson et de l’enfant. C’est une des composantes de l’atopie qui consiste en l’association personnelle ou familiale d’une dermatite atopique, d’un asthme ou d’un rhume de foin. Sa fréquence est évaluée à 2 à 3% chez l’enfant. Son évolution est essentiellement chronique par poussée. Il s’agit d’une affection génétique souvent révélée par des facteurs d’environnement. L’origine alimentaire ne fait pas l’unanimité mais doit être "traquée" lors des épisodes d’aggravation. La dermatite atopique affecterait 5 à 10% des enfants et serait liée à une allergie alimentaire dans un cas sur trois. Immédiatement après le blanc d’œuf et le lait de vache, la cacahuète est un allergène très fréquent mais également le gluten, le soja, les noix, et l’orge. Dans son étude le Directeur de recherche parue au Journal Télévisé déconseille donc de fréquenter SEULEMENT LES PISCINES TRAITEES AU CHLORE. Cela dit pour ne pas terminer par une note alarmiste plus de 75% des bébés nageurs qui fréquentent les bassins de natations ne sont pas concernés par ce problème. D’autre part les propriétaires des piscines fermées traités au chlore conscient du problème du trichloramine prennent des mesures appropriés par la combinaison de procédés techniques complémentaires tel que l’installation d’une ventilation plus puissante renouvelant l’air ambiant plusieurs fois pendant les séances bébé nageurs.

Question: Suite à la séquence du Journal Télévisée de ce jour mardi 24 janvier 2006 et devant l’afflux d’appels téléphoniques sur notre standard où une légère confusion chez les mamans des bébés nageurs s’est installée, nous nous permettons de faire le point dans la limite de nos connaissances.
Réponse: Complément d’information. Qu’une maman mette son enfant dans un environnement le plus favorable possible, n’est que plus louable pour la maman. Il faut examiner plus en détails les résultats de l’étude du Professeur Belge Alfred Bernard et ne pas pour autant noircir le tableau. Cet éminent toxicologue à l’UCL avait déjà tiré la sonnette d’alarme en décembre 2000 dans un rapport sur "La pollution de l’air et enfants Bruxellois ". Il avait mis en évidence les dangers de l’exposition au chlore et à ses dérivés avec l’indice de fréquentation cumulée des piscines par les enfants. Suite à ces résultats, avec le soutien du ministre Mr Gosuin une nouvelle étude avait été réalisée avec l’accord de la Commission d’Ethique Biomédicale Hospitalo-Facultaire de la Faculté de Médecine de l’UCL, et de l’observatoire Bruxellois de la Santé en 2002. Cette nouvelle étude a été finalisée dans un rapport et a été publié par l’IBGE « Risques respiratoires de la Désinfection des piscines par le Chlore » en 2003. La proportion d’asthme diagnostiqué par un médecin est de 9,4% (l’ensemble des résultats se trouve page 22 et suivantes du rapport IBGE.) Les recommandations du professeur Bernard dans ce rapport sont les suivantes : tout d’abord l’urgence d’imposer des normes de qualité d’air et d’eau dans les piscines intérieures. Imposer des mesures qui permettent d’abaisser le niveau de la Chloramine, respect des mesures d’hygiènes(douches, bonnet de bain,…) ventilation du hall, renouvellement régulier de l’eau, renouvellement régulier de l’air, respect des normes de fréquentation (ce qui explique que les cours ont lieu avec un nombre maximal de bébé nageurs et lorsque le quota de personnes est atteint il n’y ait plus de possibilité d’inscription et il faut attendre la session suivante, système de destruction ou d’élimination des chloramines (UV, absorption sur charbon actif) méthode de désinfection alternative (ozone, cuivre/argent). A la suite de ce rapport, un état des lieux des piscines bruxelloises avait été réalisé et à partir de là une analyse de discordances entre les normes et la situation sur le terrain. Un arrêté avait été soumis à tous les gestionnaires de piscines et les spécialistes du laboratoire de chimie et bactériologie. Un arrêté en date du 10 octobre 2002 a été établi sur la proposition du Ministre de l’environnement et de la politique de l’eau qui complète l’arrêté du 4 mars 1999, l’ordonnance du 5 juin 1997. Il statue entre autre la fréquentation maximale admise dans les piscines,la qualité de l’eau en paramètre chimique(chlore par exemple), bactériologique et physique, la température de l’eau, la qualité de l’air,(valeurs recommandées de chloramines), le traitement de l’eau, le renouvellement suffisant de l’eau et la ventilation des locaux. Depuis cet arrêté du 10 octobre 2002, certaines piscines ont entrepris de nombreux travaux de rénovation afin de les adapter aux dernières normes de sécurité (piscines de Ixelles, piscines Longchamps d’Uccle, piscine d’Etterbeek qui avait été entièrement construite en 2000 suite à un incendie en 1996. La piscine Poséidon a procédé à des améliorations dans son établissement et a été fermée fin décembre 2005 pour d’autres travaux, notamment pour remplacer la verrière et le système de ventilation.) En l’état actuelle de nos connaissances, voici notre modeste contribution à ce sujet.

Question: Qu’elles sont les offres alternatives au traitement au chlore?
Réponse: Effectivement il existe des solutions alternatives de plus en plus demandées par les consommateurs malgré leur relatif surcoût: Il est à noter encore une fois que l’écueil de la trichloramine pose problème dans les espaces confinés ou les piscines fermées. 1°) Les charges minérales. Complément au chlore, les charges minérales en minimisent les effets négatifs. Des microbilles de céramique, placées dans un récipient que traverse l’eau, retiennent les particules. La porosité de la céramique permet de diffuser en permanence les particules. 2°) Le PH mb. Le polymère d’hexaméthylène biguanide est un puissant désinfectant à verser dans le bassin, toutes les deux à six semaines en fonction du degré de la pollution. Stable, facile à mettre en œuvre, il a une longue durée d’action. Son taux doit être maintenu entre 25 et40 mg/l. L’ajout d’un algicide comme le sulfate de cuivre est nécessaire. 3°) Les UV Produits par des lampes UV, les ultraviolets détruisent les micro-organismes au passage de l’eau dans l’appareil et transforment l’oxygène en ozone. Leur efficacité dépend de l’énergie produite, fonction de la distance de la lampe et du temps d’exposition. Le dispositif est installé après la filtration. Utilisés en complément du chlore, de l’oxygène actif ou du brome, les UV détruisent les chloramines, dérivés du chlore, limitant ses effets négatifs. 4°) L’ozone L’oxygène de l’air (02) est soumis à une décharge électrique dans un ozonateur. Résultat de la manipulation : le 02 devient 03 ou ozone. Ce gaz détruit les bactéries avant de se dissiper en reformant de l’oxygène. 5°) L’oxygène actif Les comprimés ou sachets d’oxygènes actifs permettent de lutter contre les algues et clarifient l’eau. Ce traitement nécessite un système de filtration avec floculation efficace (24h/24h). Inconvénient : sa sensibilité à la température. Au-delà de 28°C, les quantités d’oxygène actif augmentent.

Question: L’éveil à la natation est une source inépuisable de plaisir et d’éveil pour les touts petits. Pourriez-vous nous donner une Bibliographie de publications sur le sujet pour en savoir plus.

Livres:

1000 exercices et jeux Bucher Messner Salzma Vigot 1986
Au dela du principe d'Archiméde P.Fernandez  
Bébé nageur en Norvége E.Hindermarch  
Bébés et parents dans l'eau C.Potel Erés 1999
Bébés nageurs Freedman Hanscomb Manise 2002
Bébés nageurs S Gelin Marabout 1997
Bébés nageurs FB Freedman Manise 2002
Bébés nageurs Laura Heston Chanteclerc 1999
Ce dont les enfants sont capables P.Garnier Métaillé 1995
Cela commence dans la baignoire H.Bauermeister Verlag Munich 1972
Comment les meres enseignent JP Pourtois Puf
D'eau, l'enfant d'eau,act; aquatique V.Delaune CDDP Eure
Develop neuro-psychiq du nourrison C Koupernik Puf 1968
How to teach your baby to swim C. Timmermans Stein Day 1975
J'apprend à nager R. La Coursiere Edit de l'hommes
Jeu et éducation G Brougére L'Harmatan 1995
Jeu et réalité,l'espace potentiel D.W. Winnicott Gallimard 1971
La méthode Arthur Jaona Ramiandrisoa Fixot 1992
Laisser l'eau faire A Vadepied Scarabée 1976
L'approche de l'eau G.Azémar Lieu de l'enfance 1988
Le Corps et l'eau C.Potel Eres
L'eau émotion Aude Legrand L'harmattan
L'eau et l'enfant A.Mantileri Colin Bourrelier
L'eau et l'enfant sourd, autiste B.Douet  
L'enfant et l'eau C. Pansu Amphora 1998
L'enfant et l'eau J Le Camus L'Harmattan
L'enfant et l'eau D Leroy  
L'enfant et son environnement A Poerleau Mardaga 1983
L'enfant l'eau et la temperature C.Navarro L'Harmattan
Les bébés nagent-ils Meyer Ferrus Amphora 1992
Les bébés à la piscine FAAEL Faael 1995
Les bébés de l'eau I Tiarkovski R.Laffond 1983
Les bébés de l'eau E Sidenbladh Laffond 1983
Les Bébés de l'eau Igor Tiarkovski Robert Laffont 1983
Les Bébés nageurs J.Vallet Orban 1974
Les bébés nageurs Y.Depelseneer Prodim
Les bébés nageurs prepa prenatale Y Depelseneer Prodim 1987
Les pratiques aquatiques de Bébé J Le Camus Puf
L'éveil au monde J.Levy Le seuil
L'éveil du tout petit J.Levy Le seuil
Los bébés nadadores Cirigliano Paidos, Buenos Aires
Pourquoi nager avant de marcher J.Fouace Delta
Psycho: parent/enfant en piscine A.Duggan  
Savoir nager N. Gal EPS 1993
Se mouvoir en liberté E Pikler Puf 1969
Swimming behavior human infant MB McGraw  
Teaching an infant to swim V.Hunt Newman Harcourt Brace 1983
Tout savoir sur les bébés amphibies J.Fouace Favre 1990
We are all Water Babies J Johnson M.Odent Dragon's World 1994
Livres pour enfants    
Zoé et Théo à la piscine C.Metzmeyer et M. Vanenis Ed Casterman 2001
T'choupi à la piscine Thierry et sophie Courtin Ed Nathan 2000

Question: Historique du bébé nageur?
Réponse: Une circonstance fortuite fut à l’origine de cette activité d’éveil pour les touts petits, à l’occasion d’une surveillance dans le bassin d’une piscine a Caussade (Tarn et Garonne). Un bébé est tombé dans l’eau, Monsieur Brousse (professeur d’éducation physique) lui a porté secours. Il fut surpris de l’aisance du bébé sous l’eau (il avait les yeux ouverts et le visage détendu à l’inverse des adultes- baigneurs autour du bassin qui étaient totalement paniqués. Pour ne pas dramatiser cet incident, il continue de jouer avec le bébé, les parents mettent alors le bébé sur une serviette et à la demande de Monsieur Pierre Brousse retournent se baigner. Le bébé s’approche du bassin et à la manière d’un phoque ou d’un dauphin vient rejoindre ses parents. Une séance spontanée de "bébé nageur" vient de se produire dans la convivialité et le partage entre le professeur d’éducation physique, les parents et le bébé. Les recherches scientifiques ont débuté en France dans les années 1968/1969 à l’institut Nationale du Sport, sous la direction de Jacques Vallet. C’est le 3 Juin 1975 que ces recherches ont été répertoriées dans la Circulaire Administrative N° 75 141 qui fixaient les conditions nécessaires au bon déroulement de l’activité : Initiation des très jeunes enfants en milieu aquatique. Le développement spectaculaire des écoles d'initiation citées en objet appelle de ma part un certain nombre d'observations et de réserves: Familiarisation de l'enfant à l'eau. Cette familiarisation de l'enfant à l'eau a fait objet d'études dont les dernières en date menées à L'Institut national des sports et à l'Ecole normale supérieure physique et sportive ont eu un grand retentissement dans le public. Il a été nettement constaté que de très jeunes enfants totalement immergés, sont capables de se maintenir momentanément ou de revenir en surface et de se déplacer aidés par leur faible densité, de manières plus ou moins coordonnées. En fait ils s'efforcent de rejoindre le bord du bassin ou un parent se trouvant lui-même dans l'eau. Le tout jeune enfant manifeste ainsi des possibilités d'adaptation progressive au fur et à mesure qu'il franchit les étapes de son développement psychomoteur. Avant quatre à six ans, il n'est pas physiologiquement ni psychologiquement capable de contrôler sa motricité segmentaire pour réaliser des mouvements techniquement définis. La familiarisation du jeune enfant avec l'eau ne se pose pas en terme d'apprentissage technique; il ne s'agit pas de natation au sens communément admis par l'adulte, mais d'un comportement global d'adaptation. L'avantage qui en résulte est l'acquisition d'une certaine aisance dans l'eau qui, si elle ne présuppose en rien de la qualité de l'apprentissage ultérieur de la natation, le facilitera très probablement. Ces étapes lui permettront d'accéder par la suite à une véritable autonomie dans l'eau. Il apparaît que cette expérience ne saurait être envisagée par les parents que pour une très longue durée. La condition indispensable pour la réalisation de cette activité: L'ambiance affective sécurisante. Cette condition est d'autant plus nécessaire que l'enfant est plus jeune : ce qui implique une présence parentale dans le bain, mère ou père, ou même les deux. C'est dire l'extrême disponibilité des parents, l'importance de leur entente, de leurs motivations qui peuvent diminuer ou accroître les résistances s'ils acceptent difficilement, par exemple, que leurs enfants soient moins brillants ou délurés que d'autres. Je serais donc extrêmement réservé sur la généralisation de ce genre d'écoles si les éducateurs responsables avaient des exigences techniques, physiologiquement inapplicables à cet âge, ce qui risquerait d'entraîner des blocages plus ou moins nuisibles à l'apprentissage ultérieur et à l'épanouissement de l'enfant. Conditions hygiéniques: elles doivent être absolues. La température de la piscine doit être appropriée à cet âge (32°C en hiver), en raison de l'imperfection du système de thermorégulation de l'enfant. Cette température pourra être progressivement abaissée en fonction des saisons et de l'expérience de l'enfant. La température de l'air ambiant devra être accordée à celle de l'eau. L'eau doit présenter une qualité particulière du point de vue chimique et bactériologique (stricte application de l'arrêté du 13 juin 1969). Le port d'un slip est obligatoire en raison du manque de contrôle sphinctérien chez certains jeunes enfants. L'eau aura dû subir un double recyclage avant le début d'une séance. Absence de maladies infectieuses, d'affections de la peau: les otites récidivantes peuvent être redoutables chez de très jeunes enfants effectuant des immersions répétées en position verticale. Il conviendra d'exercer une surveillance attentive au bord du bassin pour dépister toute réaction d'alarme, pâleur, rougeur, tremblement. Un examen préalable devra être d'effectué par un médecin qui devra conseiller les parents et délivrer obligatoirement un certificat d'aptitude. Les enfants de moins de six mois ne pourront être confiés qu'à des équipes très spécialisées. Conditions d'encadrement: Les parents participent obligatoirement à la séance dans le bassin. La profondeur de l'eau doit leur permettre d'avoir pied. Le chef d'établissement doit s'assurer de la constitution d'une équipe pluridisciplinaire qui comprendra notamment des représentants des catégories professionnelles suivants : Spécialistes de natation, maîtres-nageurs sauveteurs, éducateurs et entraîneurs, Spécialistes de P.M.I; pédiatres, psychologues, puéricultrices et autres spécialistes paramédicaux; Spécialistes de pédagogie de l'enfant : psychologues, éducatrices de crèches, institutrices de maternelle, enseignants d'E.P.S. Tous les membres de cette équipe devront s'imposer une information préalable et une formation continue. En résumé, il s'agit d'une activité de maniement délicat mais profitable lorsque toutes les conditions favorables sont remplies, cependant il convient d'appeler l'attention du public sur les risques multiples que peut entraîner cette activité. Cette initiation devra s'adresser indirectement aux enfants au travers des parents qui devraient être solidairement informés et devraient prendre en charge leurs propres enfants. Le but à réaliser devrait se limiter à une familiarisation avec l'eau, l'enfant y étant amené dans des conditions de calme et de sécurité affective totale, dans une ambiance hygiénique plus rigoureuse que pour l'adulte (asepsie, température et surveillance permanente, après avis médical préalable ayant défini de façon précise les indications et contre-indications individuelles à ce genre d'activité). Nous mettons en garde les chefs d'établissement contre les dangers d'une exploitation commerciale se substituant à un souci éducatif. Vous voudrez bien porter les dispositions de la présente circulaire à la connaissance des directeurs de piscine de votre circonscription.(B.O. n° 25 du 26 Juin 1975.)

Question: Demander document pour illustrer le thème bébé nageur. Vous lisez petitesource.com, vous avez certainement sur notre site http://www.petitesource.com bébé nageur des appreciations et des commentaires qui nous intéressent. Vous avez en plus des opinions sur bien d’autres sujets concernant l’eau, l’enfant, la natation, l’éveil aquatique….. Qui nous intéressent tout autant. Voulez-vous nous faire partager votre expérience, vos jugements et vos sentiments sur ce domaine. Nous vous proposons d’être un(e) internaute conseil de petite source/bébé nageur, vous serez consulté(e) en moyenne une fois toutes les cinq semaines par mois. Vous répondrez ou soumettrez des thèmes quand vous le souhaiterez et vous pourrez mettre fin à cette collaboration quand vous le déciderez. Les parents s’ils le désirent peuvent nous faire parvenir des photos des activités de bébé nageur de leur bambins pour les mettre dans le site. Pour adhérer ou envoyer des photos contactez-nous.
Réponse: Toutes vos réponses adressées à:Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.seront les bienvenues.

Question: Est-ce que plus l’enfant est lourd, plus il a la possibilité de couler ?.
Réponse: Si c’était le cas comment expliquer qu’un paquebot puisse flotter ? En fait le navire de surface, déplace un volume d’eau dont le poids est égal à son propre poids. La poussée d’Archimède exerce une force d’une intensité équivalente à celle que la pesanteur exerce sur cette masse. Ces deux forces sont de même direction (verticale), de sens opposés et si leurs points d’applications (centre de poussée et centre de gravité) sont alignés, le système est en équilibre (le moment des forces est nul). Par contre si le poids d’un petit caillou est supérieur au poids du volume d’eau qu’il déplace une fois immergé, il va couler quand on le lancera dans l’eau. Le corps humain obéit à ces lois physiques. Le corps du bébé nageur, partiellement immergé dans l’eau, subit des forces de pressions équivalentes à une force unique appelée poussée d’Archimède. direction: verticale. sens: de bas en haut. intensité: égale au poids du volume d’eau déplacé par le corps. point d’application: centre de gravité du volume d’eau déplacé appelé centre de poussé (le centre de poussée n’est pas obligatoirement confondu avec le centre de gravité). Le poids d’un corps immergé dans l’eau est donc inférieur à son poids réel. C’est le poids apparent du corps ou poids relatif. Quel que soit son poids ce qui compte c’est sa masse volumique (le rapport masse/volume) rapporté à celle de l’eau.

Question: En natation, est-il mieux d’avoir une bonne flottabilité?
Réponse: Avec une bonne flottabilité, le bébé nageur peut se maintenir à la surface de l’eau sans effort (test du bouchon). Si l’enfant ne flotterait pas il devrait trouver des appuis dans l’eau et exercer une force propulsive pour rester en surface et se déplacer, ce qui constitue une dépense d’énergie importante, impossible et trop dure pour un enfant.

Question: Y-a-il un risque de retournement avec un maillot bouée?.
Il ne faut pas faire une confusion entre un maillot bouée et une bouée siège. Les bouées sièges sont particulièrement adaptées aux eaux calmes. En mer agitée ou à la plage, l’enfant pourrait facilement basculer par l’effet d’une vague. L’enfant a dans ce cas-là des difficultés pour s’extraire du siège et il y a risque de danger. Dans le cas du maillot de bain bouée qui doit impérativement être prise à la taille de l’enfant, les polystyrènes sont sur la poitrine (sous les aisselles) et la répartition des masses est 1/3 au-dessus de la ligne de flottaison et 2/3 au-dessous de la ligne de flottaison. L’ensemble maillot + enfant agit comme un bouchon de ligne de pêcheur, le poids le plus lourd (soit l’ensemble poitrine et jambe reste dans l’eau, la partie le plus léger buste et tête à l’air libre).

Question: Au sortir de l’eau, le maillot est lourd et humide. L’Enfant prend froid et il est nécessaire de retirer le maillot entre deux baignades ?
Réponse: Les flotteurs sont en polystyrènes et ils n’absorbent pas l’eau. Au sortir du bain le maillot n’est pas plus lourd et il est toujours agréable à porter. Des fibres intelligentes sont utilisées dans le maillot bouée Petite Source, nous faisons appel à un nouveau système complet de textiles innovants, polyvalents et de haute performance: résistance, protection, légèreté et surtout rapidité de séchage pour un confort exceptionnel dans toutes les circonstances.

Question: Pourquoi, lorsque le bébé nageur arrête de battre des jambes dans l’eau, ces dernières descendent vers le fond du bassin?.
Réponse: La constitution du corps humain est hétérogène. Le centre de gravité n’est donc pas confondu avec le centre de poussé. Poids et poussée crée un couple de redressement. Les jambes descendent jusqu’à ce que les points d’applications des forces soient alignés (position debout). Ensuite, le corps immergé trouve une position d’équilibre si les intensités de ces forces sont égales (poids du corps=poids du volume déplace)
Question: Qu’elle est la température idéale de l’eau pour le bébé nageur:
Réponse: L’eau de la piscine est généralement à 27° et à cet âge-là le bébé ne sait pas lutter contre le froid. Si vous ne trouvez pas de piscine dont l’eau est chauffée à 31/ 32°, il est conseillé d’attendre qu’il ait 18 mois. La piscine étant bien entendue couverte afin d’éviter le refroidissement de votre bébé. Les enfants petits ou grands se dépensent beaucoup pendant les séances d'aquagym, aussi il faut veiller à leur préparer un repas à base de sucre lent et rapide une heure avant d’aller à la piscine. Veuillez à ce que l’enfant n’est pas froid. Dans ce cas précis il deviendrait pâle, inactif, ses lèvres seraient violettes, des marbrures apparaîtraient sur le corps. Tout de suite après la séance prévoyez du jus de fruit, un yaourt des gâteaux secs un thermos de lait chaud avec du chocolat serait le bienvenu.

Question: Cette activité à un coût ?.
Réponse: L’abonnement annuel en France pour les deux parents et bébé varie dans une fourchette de 130 à 160 euros. Certaines piscines proposent 10 séances pour les deux parents et bébé dans une fourchette de 60 à 80 euros. Pour mieux vous informer sur toute l’actualité des bébés nageurs, n’hésitez pas à nous poser toutes vos questions et aussi à nous adresser vos informations et adresses de piscines qui accueillent les bébé-nageurs, nous ne manquerons pas de les communiquer aux internautes intéressés. Votre coopération pour étoffer ce thème sera la bienvenue.